Les animaux : le lapin

Com’ des bêtes ! # 4 Le lapin

Les animaux sont partout sur la planète et évoluent aussi bien dans l’eau, sur terre que dans le ciel. Domestiquées ou sauvages, ces petites bébêtes ou grosses bestioles occupent une sacrée place dans notre vie, y compris dans la publicité et la communication. Pour le 4ème acte de cette série consacrée aux animaux, nous profitons de l’arrivée de Pâques pour vous présenter un animal très alerte… Le lapin.

Des oreilles à la queue !

Omniprésents sur la planète, les léporidés sont facilement reconnaissables à… leurs grandes oreilles. Gibier souvent chassé dans nos campagnes françaises, le lapin est très craintif (tu m’étonnes 😅). C’est un animal social qui vit toujours en groupe (à l’inverse du lièvre), dans des terriers dont les galeries ressemblent souvent à de vrais dédales. Cet herbivore ne vit pas très vieux : à la merci de nombreux prédateurs, serpents, rapaces, canidés, félins ou encore chasseurs, son espérance de vie dépasse rarement les deux ans. Mais que les propriétaires de lapins domestiques se rassurent ; bien à l’abri dans vos maisons, vos lapins peuvent vivre entre 10 et 15 ans !

Le lapin de Pâques

Le lapin (ou lièvre) de Pâques est un personnage imaginaire, mi animal-mi messager. Selon la tradition, c’est lui qui distribue, la veille du matin de Pâque, des œufs décorés ou (pour les plus gourmands) en chocolat. Cette mascotte revêt différentes identités selon le pays où on la trouve… Tantôt lapinou « Bunny Easter » dans les régions anglo-saxonnes, tantôt lièvre « Osterhase » en Allemagne. L’idée reste la même : déposer des nœnœufs pour que le jour J, enfants et gourmands se précipitent au fond du jardin sur les délicieux précieux !! Pour être un bon lapin de Pâques, pas de document officiel : l’interprétation est relativement libre et diffère selon l’imaginaire de chacun. Parfois lapin blanc, parfois brun ou bleu (et oui !), en général, il parle et est plutôt intelligent.

Et pourquoi un lapin de Pâques et pourquoi des œufs ? Un lapin peut donc pondre des œufs ? Encore une histoire tirée par les poils 🐰… La légende viendrait de Saxe, en Allemagne : une mère voulait faire plaisir à ses enfants en leur offrant des cadeaux, sans en avoir les moyens. Sans le sou certes mais pleine d’imagination, elle récupéra des œufs qu’elle décora et disposa secrètement dans son jardin. Quand ses enfants les découvrirent, un lapin se tenait là, tout près du trésor coloré. Il n’y avait pas de doute, c’était donc le lapin qui les avait pondu. Voilà comment le lapin est devenu LE symbole de Pâques. Et les industriels ont bien compris le potentiel de mignonitude de la chose, au vu de la déferlante de lapins dorés dans les rayons des supermarchés…

Le lapin, tout un symbole

Le lapin est un symbole à travers le monde depuis la nuit des temps. Tantôt positif, tantôt négatif, l’animal est lié à différents thèmes. En Asie, il est symbole de longévité et de famille nombreuse 🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇. Également signe du zodiaque en Chine, les personnes nées sous le signe du lapin sont réputées comme étant aimables, diplomates, franches et honnêtes. En Chine toujours, cet animal est un symbole lunaire, à cause de la forme de lapin visible sur la surface de la lune 🤔🤓.

 

Le lapin est aussi connu pour sentir l’appel du « printemps ». Et qui dit printemps dit saison des amours, ou comment aborder la face cachée du si mignon petit lapin (quoique pas si cachée, la face…). Et oui, le lapin a une réputation à tenir : il représente la fertilité, la lubricité, le désir et la procréation ❤️… Mais aussi l’abondance et une certaine forme de confort (enfin, quand il reste dans son terrier… 🦊). Dans la tradition celtique, le lapin, c’est le guide : il est aussi l’évocation des débuts, de la croissance, de futur positif et de nouvelle vie. En résumé, cet animal symbolise l’équilibre et le cycle de la vie à lui tout seul 👑.

Ce matin, un lapin…

Oui, vous risquez de la garder un moment en tête celle-ci ! Preuve de sa popularité, le lapin a réussi à se glisser un peu partout dans la culture collective. Chansons, fables, cinéma, il est partout ! Dans la fable de La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin dans laquelle il représente un homme du peuple naïf et victime (pas étonnant vu que le lapin est chassé depuis la nuit des temps). Il fait aussi son apparition dans de nombreux dessins animés : vous connaissez tous Panpan dans Bambi, Judy, la lapine-flic de Zootopie ou encore le Lapin Blanc (mais siiiiii, le lapin toujours en retard d’Alice au Pays des Merveilles ⏰). Il y a aussi Miffy, star de livres pour enfant adaptés en dessin animé, Pierre Lapin… Bref. Et si on vous dit « Quoi d’neuf docteur ? », vous pensez à Bugs Bunny (et son acolyte d’un film, Roger Rabbit). De nombreux autres lapins sont aussi stars des écrans : yeux globuleux, dents de castors, mentalement instables et totalement stupides, ce sont Les Lapins Crétins : BWAAAAAAAH !

Mais n’oublions pas que le lapin peut s’avérer être un véritable tueur sanguinaire. Rappelez vous, dans Sacré Graal des Monty Python, le pauvre Bors se fait attraper à la gorge par un tout mignon lapin blanc. Et oui, les apparences sont parfois trompeuses 😁. Et il n’y a pas que dans la culture que le lapin s’est fait une place de choix…

Le lapin, star de la publicité

Le lapin est largement utilisé pour faire vendre. On craque souvent pour sa petite tête trop mignonne et ses grandes oreilles. Cet animal aux mille facettes peut nous faire acheter : en expert incontesté du légume, des petits pois, des piles grâce à son gros capital énergie 😅, des chocolats dorés avec clochette pour Pâques, ou encore des bonbons à la menthe… Mais si, souvenez-vous, le monsieur apeuré en costume de lapin, qui se cachait tout le temps dans les années 90 ! L’image du lapin est ultra-exploitée en communication. Pas étonnant qu’il ait volé la vedette à notre regretté Grosquick…

Et sa réputation sulfureuse alors 🔥 ? Depuis 1953, le fondateur du magazine Playboy (Hugh Hefner) a choisi pour logo un lapin de profil, version dandy avec nœud pap’ autour du cou. Qui a dit qu’on ne pouvait pas être élégant et luxurieux 😏 ? Et si on terminait ce petit voyage du lapin à travers la pub en métro avec Serge ? Qui ? Ben oui, vous savez, Serge, le lapin rose un peu moralisateur présent sur toutes les portes des métros parisiens depuis la fin des années 80 ! La RATP a choisi cet animal pour que les enfants puissent s’y identifier et ne pas se blesser à la fermeture des portes. Mais pourquoi un lapin ? Comme on le disait, le lapin est un personnage très présent dans les dessins animés (bien appréciés des enfants)…

Conclusion ? Le lapin est partout, omniprésent dans nos vies. Grâce à ses nombreuses qualités et à son gros capital sympathie, il se fond partout ou presque… Mais être qualifié de lapin n’étant pas toujours un compliment, il vaut mieux demander conseil pour trouver la mascotte appropriée à votre activité 😁🚀 !

Vous désirez une identité en accord avec votre activité et vos valeurs ? Discutons-en !
Contactez nous par téléphone au 09 82 22 78 78 ou par mail.

Comments are closed.