ASERTI Group au Salon du Bourget

Un stand au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace pour ASERTI Group

Entre mars 2018 et juin 2019 nous avons travaillé sur un projet un peu spécial… Créer le nouveau stand ASERTI Group, groupe réunissant des entreprises spécialisées dans le maintien en conditions opérationnelles d’équipements et machines industrielles, à exposer au salon du Bourget et sur les autres salons industriels au cours de l’année. Le stand devait être capable d’évoluer selon la configuration des emplacements d’un salon à l’autre, les besoins des différentes filiales et de passer d’une surface de 30m2 à 18m2 (en passant par toutes les variantes de surfaces)… 

Découvrez les interviews du trio de choc qui a participé à ce projet : Antoine Besnard d’AccèsProd, Virginie Le Jeune d’Ev&Sens & Marie (de Piu, oui).

QUEL ÉLÉMENT A ÉTÉ LE PLUS SINGULIER DANS CE PROJET ? ET LE PLUS DIFFICILE SELON VOUS ?

Virginie : Le défi que nous nous sommes fixés est de proposer à ASERTI Group un design de stand original et qui s’éloigne de ce qu’on peut voir habituellement chez les concepteurs de stands ou chez les loueurs de mobiliers classiques. Nous avons dessiné des équerres en métal & bois que nous avons fait fabriquer sur-mesure pour les ajouter aux extrémités du stand : ces mobiliers apportent de la modernité à l’ensemble et permettent de créer des espaces plus intimes pour échanger. Pour la partie « difficile », ce fut notamment les questions de sécurité sur place qui ont été particulières à gérer.

Antoine : Pour moi, la nouveauté a été d’intervenir sur le salon du Bourget, évènement et Parc des Expos dans lesquels je ne suis jamais intervenu. La dimension internationale du salon ainsi que sa taille génèrent des aspects de sécurité un peu particuliers… Pour y rentrer il fallait montrer patte blanche ! Le plus compliqué dans ce projet fut l’accès au salon et à l’emplacement d’ASERTI Group pour le montage : nous avons dû attendre plus de 4 heures pour entrer sur le site et pouvoir commencer l’installation du stand. Et perdre une demi-journée sur ce genre de projet rend les choses délicates en terme de gestion du temps !

Marie : Le fait d’avoir à créer un stand à partir de zéro, en oubliant tout ce qui peut se faire habituellement dans le secteur. Un des impératifs était de devoir moduler la surface du stand selon les salons postérieurs au Bourget et de pouvoir changer le graphisme des panneaux selon la filiale qui expose. Cela nous a conduit à nous fournir auprès d’un fabricant de stand pour les équipages auto et moto, lors des courses sur circuit !

QU’EST CE QUI VOUS A LE PLUS PLU DURANT CETTE EXPÉRIENCE ?

Virginie : J’avoue avoir une préférence pour la phase de conception : on dessine, on crée, on recherche les éléments de décor qu’on va proposer au client. C’est une phase très stimulante ! Et puis, je ne sais pas trop si on peut le dire ainsi mais on s’est bien marré tous les 3 tout au long du projet !

Antoine : Le fait de partir de zéro et de voir l’aboutissement du projet, contrairement aux interventions en événementiel plus ponctuelles sur lesquelles j’interviens régulièrement. Et surtout travailler en équipe sur l’ensemble du projet. On vit de bons moments, des galères aussi… C’est gratifiant et agréable de pouvoir gérer le projet dans son ensemble (un an du début à la fin, tout de même) !

Marie : Pour moi, la confiance que ASERTI Group nous a témoigné. Je me suis chargée de rédiger avec eux le cahier des charges selon les besoins de chaque filiale et pour le reste, nous avons eu toute latitude pour faire des propositions, originales ou plus classiques, et sur lesquelles chacun a pu donner son avis. Le travail en équipe aussi : comme dit Virginie, on s’est bien marré, malgré certains moments de tension et de stress !

QUELS ATOUTS FAUT-IL AVOIR POUR TRAVAILLER EN ÉQUIPE SELON VOUS SUR CE GENRE DE PROJET ?

Virginie : Pour qu’un projet de groupe fonctionne de façon optimale, il faut deux piliers : la communication et l’organisation. Avoir des échanges efficaces et clairs pour les trois parties et une trame de travail bien définie, avec un rétroplanning. Nous avions ces éléments ; il nous faut néanmoins encore les optimiser afin de gagner en efficacité dans les échanges et prendre encore plus de plaisir à travailler ensemble !

Antoine : Pour travailler en équipe sur un projet de ce type, il faut de la patience. De la persévérance également et des talents de pédagogue, pour pouvoir rendre suffisamment clairs certains sujets pour les collègues (qui sont spécialistes dans un autre domaine que le vôtre).

Marie : Des éléments essentiels de réussite sont l’humilité et une organisation en béton. Nous avons chacun nos expertises, et savoir apporter sa pierre à l’ensemble du projet dans le respect des autres corps de métiers est primordial. Et pour l’organisation, elle est maintenant en béton « armé » après une expérience riche et intense de ce type !!

Merci à nos collègues d’avoir joué le jeu de l’interview ainsi que pour leur contribution à ce super projet ^^. Et surtout MERCI à ASERTI Group et ses équipes pour leur confiance, y compris sur des idées un peu farfelues ❤ Une chouette expérience technique et collaborative…!